Les allures du cheval


Le pas

Le trot

Le galop
 

 

Un cheval se déplace de trois maniéres différentes appelées allures. Quelle que soit sa vitesse, son cavalier devra lui dire de s'arrêter, de tourner ou d'accélérer en employant des signaux que l'on appelle des aides. Les aides naturelles sont les mains, les jambes, l'assiette et la voix.

 

Tenir les rênes


Prenez les rennes en mains, puis tenez-les entre le pouce et l'index en plaçant le pouce sur le dessus. Laissez la boucle des rênes ( le flot des renes) tomber vers l'épaule gauche du cheval.


Apprendre les aides


Apprendre les aides naturelles revient à apprendre une langue étrangère. C'est permettre de comminiquer avec sa monture. Un bon cavalier peut faire ce qu'il veut à un cheval sans sembler bouger le corps.


Commencer à se déplacer


Demandez au cheval de marcher en ligne droite en serrant vos jambes sur ses flancs. Placez les mains au-dessus de son garrot en les espaçant de quelques centimètres et en suivant le mouvement de la bouche de son cheval.


S'arrêter


Quand vous désirez vous arrêter, serrez les rênes et redressez-vous vers l'arrière.


Changer de direction

Partir à gauche

Faites pivoter le poignet gauche de façon à avoir les ongles vers le haut, ensuite écartez le bras afin de tourner la tête de votre cheval vers la gauche dans la direction que vous souhaitez prendre. Durant ce geste, la main droite reste à sa place et les jambes continuent de demander au cheval d'avancer. Cette manière de diriger le cheval se nomme "rêne d'ouverture".

Le saut

Une fois qu'un cavalier est stable et capable de contrôler son cheval, ils sont tous les deux prêts à apprendre la technique de saut. Le saut est très amusant et nécessite de l'assurance de la part du cavalier et du cheval. L'équilibre, le rythme et l'impulsion sont les clefs d'une bonne approche. L'équilibre signifie que le poids du cavalier est bien réparti ; le rythme correspond à une allure régulière et constante, et l'impulsion permet au cheval d'avancer spontanément et avec l'énergie. Un cavalier inexpérimenté doit apprendre à sauter avec un cheval expérimenté.


Comment saute un cheval ?
Le saut s'effectue en cinq temps: aborder, phase ascendante, planer, phase descendante, s'éloigner. Il est important de se concentrer à toutes les étapes afin que le cheval et vous sautiez sans faute et soyez prêts à aborder l'obstacle suivant.


raccourcir les étriers
Pour sauter, les étriers doivent être raccourcis d'environ deux crans par rapport à la normale. La position en équilibre du saut est plus facile à adopter avec des étriers plus courts. Vous pouvez les regler une fois sur le cheval.

 


Les barres au sol.
Au début d'une leçon de saut, un moniteur déposera probablement des barres sur le sol pour que le cheval saute par dessus en trottant. Cet exercice lui fait lever les antérieurs et les postérieurs et le prépare au saut. C'est aussi l'occasion pour les cavaliers de pratiquer leur équilibre en position de saut correcte.

Cavalettis.

Avec un cheval experimenté, le cavalier pense à sa position en équilibre......................a revoir

 


Le cross


Le parcours de cross-country est un défi excitant. Les compétitions incluent des épreuves de cross et un parcours de cross-country à l'occasion de concours complets d'un et de trois jours. Les obstacles sont fixes et comprennent des fossés, des stéres de bois, des murs, des échaliers et des rivieres, qui peuvent être délicats à franchir. Certains chevaux ont peur de sauter dans l'eau parce qu'ils n'en voient pas le fond. Il faut qu'ils fassent confiance à leur cavalier.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site